Deux mois après la première rencontre de la Women’s Round Table Talk, la deuxième session a  été organisée le mercredi  05 mai 2021 au Texaf Digital , réunissant plusieurs femmes entrepreneurs dans le but de réfléchir sur les différentes perspectives en vue de  la création d’une branche du WIC en République Démocratique du Congo. Cet évènement a eu comme intervenantes principales Fatou NIANG NDIAYE (WIC Sénégal),Evelyne DIOH (Wic Capital), Betty KUSUAMINA (Stone & Associates) et Hannah SUBAYI(Proparco).

Les opportunités qu’offre le WIC

Le WIC a pour objectif principal bâtir une nouvelle cohorte des femmes africaines qui entreprennent et investissent. Depuis sa création, la WIC a déjà réalisé 4 investissements au sein de 4 entreprises qui réalisent à ce jour un total plus d’un millions de fcfa par an .

Selon Evelyne DIOH, le WIC Capital mise sur les entreprises (ou projets) à fort impact social, innovantes, qui requiert un fort potentiel de croissance et génératrice d’emplois. Le WIC mise également sur les entreprises dont la durée d’existence varie entre 1 à 5 ans.

En outre, des sessions de mentorats sont organisées à l’intention des jeunes femmes qui désirent se lancer dans l’entrepreneuriat.

« Il est important de se mettre ensemble afin de mieux nous faire connaitre. » Betty KUSUAMINA

WIC RDC : Challenges et perspectives

Le WIC, initiative sénégalaise se veut être panafricaine et s’étendre dans les quatre coins du continent. Il était question durant cette deuxième session de réfléchir sur les mécanismes de duplication du WIC en RDC avec les même valeurs, objectifs et motivations que le WIC Sénégal.

A ce sujet, plusieurs points ont été évoqués notamment le défis du contexte congolais qui diffère de celui du Sénégal, le problème d’éducation et d’absence de confiance entre femmes qui sévit dans notre société. Mais aussi, la difficulté de braver les mentalités pour parvenir à mettre les femmes ensemble pour se soutenir et booster les business des unes et des autres afin de les rendre plus florissants.

En dépit de tous les défis auxquels font face les femmes congolaises, la création du WIC RDC est une opportunité car cette dernière serait la plateforme idéale pour réunir les femmes entrepreneures congolaises afin de donner un nouveau souffle à leur business et les rendre plus prospère.

 « La femme devrait évoluer en terme de mentalité, avoir plus d’endurance et arrêter de se plaindre face aux échecs ».Hannah SUBAYI

Il est temps que les femmes congolaises comprennent qu’avancer seul est une bonne chose mais avancer ensemble vous donne de la vitesse. La création d’un club des femmes investisseurs congolaises sera un véritable coup de pouce pour les entrepreneurs congolaises.

Sarah BOPIMA