Kintambala : l’incontournable de la mode africaine

 

 

 

 

 

 

En Afrique, les bons jours ou les mauvais se lisent à travers la manière de nouer le foulard. Certaines femmes prennent plaisir de nos jours à alterner au cours de la semaine le port de nos vêtements traditionnels.

 

Autrefois, Le foulard servait à protéger les cheveux contre les intempéries naturelles. C’est plus pratique au moment de faire le ménage pour se protéger de la poussière, dans la cuisine contre les projections de sauces. Le foulard garde les cheveux propres et jolis longtemps.

En plus de protection le foulard est devenu un moyen de séduction par la manière de l’attacher. L’adresse des épouses à souligner la beauté de leurs visages fait la fierté des maris.

Le port traditionnel du foulard africain est majestueux. Cependant, depuis un certain temps, le foulard est devenu effet de mode et toutes les jeunes filles s’y mettent, l’arborant de différentes manières pour leur grand plaisir…

 

 

 

Associé à certains vêtements tels que les boubous , un ensemble de liputa , le kintambala  les rehausse à la perfection.

Le kintamba est devenu un atout beauté incontournable. Longtemps utilisé pour cacher des cheveux non coiffés, il devient aujourd’hui un réel accessoire de mode, qui donne du style à n’importe quelle tenue.

Alors ne soyez pas en reste, nouez votre kintambala.

 

 

 

 

 

Auteur de l’article : Sarah