Aider les femmes à accentuer leur féminité avec de la lingerie, c’est la mission que s’est confiée la marque GLOGLO de Gloria OPOTA, jeune femme entrepreneure et étudiante de 26 ans.D’origine congolaise et résidant en Allemagne, son objectif est de faire de GLOGLO une référence en RDC d’ici 5 ans

GLM : Quelles est votre image de marque ?

Gloria OPOTA : GloGlo Lingerie & Loungewear a pour image définir ses propres règles et exprimer son caractère, son humeur et son style. Allier le confort, le chic et l’aspect sexy de la femme dans son intimité.

Au-delà de la lingerie, Gloglo souhaite renforcer les liens entre la femme, sa beauté intérieure, son corps et sa sexualité en sortant de sa zone de confort . Eh oui, tout va de paire (rires).

« Le lancement de ma première collection a juste été l’accomplissement d’un travail fait en amont pendant plusieurs semaines, voire des mois. Le fait de voir  mes clientes très actives face à l’offre ! C’était un mélange de joie et d’émotion. »

-Gloria OPOTA

GLM : Pourquoi avoir décidé de vous lancer dans la vente de lingerie ?

G.O : J’ai décidé de me lancer dans la vente de lingerie car toujours été fan de la lingerie (fine surtout) et je voulais le présenter aux autres, surtout aux femmes congolaises de la RDC. Et aussi, je me suis inspirée de Rihanna avec sa ligne de lingerie.

GLM : Quels ont été les moments forts de votre parcours de Femme entrepreneure ?

G.O : Pour le moment, le moment fort de ma carrière a été lors du lancement de la première collection Gloglo. J’ai fais des efforts, investi de l’argent par-ci et par- là.

 Le lancement de ma première collection a juste été l’accomplissement d’un travail fait en amont pendant plusieurs semaines, voire des mois. Le fait de voir mes clientes très actives face à l’offre ! C’était un mélange de joie et d’émotion.

Il est important de s’aimer et de valoriser son corps en portant des sous-vêtements chics et sexy, en ayant une peau bien parfumée et se regarder dans le miroir et se dire « putain, j’suis belle » ! Gloria OPOTA

GLM : Comment faites-vous face à la concurrence ? Comment faites-vous pour maintenir le cap ?

G.O : Il est difficile de faire face à la concurrence à distance donc je suis toujours constante sur ma page instagram afin de me montrer active.

Je propose des produits de qualité et surtout, l’exclusivité de mes produits crée automatiquement la fidélisation de ma clientèle. Je suis constamment à la recherche de différents produits à proposer à mes clientes pour leur plus grande satisfaction.

GLM : Quelles sont les valeurs que vous défendez ?

G.O : La confiance et l’amour de soi en tant que femme. Beaucoup de femmes après divers évènements de la vie, perdent cette confiance en tant que Femme. Il est important de s’aimer et de  valoriser son corps  en portant  des sous-vêtements chics et sexy,  en ayant  une peau bien parfumée et se regarder dans le miroir et se dire « putain, j’suis belle » ! Vous ne savez pas quel plaisir ça procure (rires). Si l’on a personne à qui parler de certains soucis de la vie courante qui peuvent créer   un complexe pour certaines, Gloglo répond à cette problématique. Osez, vous ne serez pas déçu.

GLM : Vous en trois mots ?

G.O : Gloglo = crazy, sexy et cool (rires)

GLM : Comment comptez-vous étendre votre marque ?

G.O : Pour étendre Gloglo, j’ai déjà fais une vente privée à Kinshasa pour promouvoir personnellement les produits et diversifier aussi les produits proposés, exclusivement signés Gloglo. Beaucoup d’autres de projets sont en cours.

GLM : Comment se procurer vos lingeries ?

G.O : Vous pouvez accéder à notre boutique en ligne sur Instagram : Gloglo.o

Nous avons aussi une ligne direct Whatsapp : +49151 506 39 419.

Le site Internet est en cours.

     GLM : GloGolo Lingerie dans 5 ans ?

G.O : Alors dans 5ans, Gloglo sera une marque à renommée nationale principalement en RD.Congo et internationale aussi (Europe) avec l’implantation d’une ou plusieurs boutiques physiques dans la capitale Kinshasa (Dieu voulant), avec des sous-vêtements, pyjamas et d’autres produits signés Gloglo.

Sarah B.

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.