MARIE JOSEE IFOKU, PREMIER MINISTRE ?

Un nom circule et fait parler, celui de Mme Marie-Josée Ifoku comme probable première femme à louer la primature dans l’histoire du Congo.

M.J est femme politique ayant vécu au Canada et ressortissant de l’Ecole nationale d’administration publique.

Le président Félix Tshisekedi pourrait surprendre (agréablement pour les uns et surprenant pour les autres) avec une nomination féminine à la primature. A en croire ce politologue, confirmé aussi par Seth Seth Kikuni, l’avantage de sa nomination est justifiée :
– Elle ne doit sa nomination qu’au seul chef de l’État. Elle n’aura pas des comptes à rendre à une autre autorité morale.
– Elle n’aura pas à se prévaloir d’avoir apporté X ou Y nombre des députés dans la nouvelle majorité actuelle.
– Elle n’aura pas à faire de la résistance aux décisions du chef comme ce que nous avons vu avec le PM sortant.
De toute façon, le grand nombre des députés qui forment la majorité parlementaire actuelle ne provient ni du parti de Bahati, de Katumbi ou de Bemba, mais bien de la persuasion de Félix Tshisekedi qui avait brandi à la fois la carotte et le baton (dissolution de l’AN).
Ainsi, ayant réussi à attirer suffisamment des députés à sa vision, Félix Tshisekedi est en droit de nommer le Premier Ministre de son choix, pour mettre en œuvre son programme durant la deuxième moitié de son mandat.

Source : Isidore Kwandja Ngembo