Le business en ligne prend de l’ampleur, autant que les femmes s’y mettent, elles sont nombreuses aujourd’hui à faire usage des nouvelles technologies pour booster leur business. Anitha Kapinga, par le biais du Réseau des Femmes d’Affaire Congolaises espère sensibiliser le femmes entrepreneures, s’entraider mais aussi apprendre à révéler les défis des mam’preneures (maman entrepreneure).Go Ladies l’a interviewé.

Go Ladies Magazine : Parlez-nous de vous ?

Anitha Kapinga : Je m’appelle Anitha kapinga kalambay, je suis mariée et mère de 3 enfants. Je réside au Canada depuis 2001. Avant mon départ pour le Canada, j’étais étudiante en journalisme à l’IFASIC. Après mon arrivée au Canada, je me suis réorientée vers le domaine dans lequel je travaille depuis, le soutien administratif. De caractère calme et réservé, je suis adepte du travail bien fait.

GLM : Quel est votre parcours ?

A.N : Secrétaire depuis 15 ans, j’ai toujours caressé le rêve de démarrer ma propre entreprise, chose faite depuis le début de l’année 2019. J’ai choisi de me lancer dans le domaine que je maîtrise le plus : le soutien administratif et grâce à Internet je peux fournir mes services aux entrepreneurs à travers le monde. Je suis donc devenue adjointe virtuelle dans mon pays de résidence, le Canada et depuis début 2020, je réalise un autre rêve qui est celui d’offrir mes services à travers la plateforme Profession: Entrepreneur à l’Afrique francophone.

je possède une formation en journalisme, un diplôme d’études professionnel (DEP) en secrétariat, une attestation de spécialisation professionnelle (ASP) en lancement d’entreprise, une formation en organisation d’événements, en prise de parole en public, en gestion du temps, en gestion de projets ainsi que plusieurs formations dans le secteur du numérique reliées au secteur du soutien administratif (conception de sites web, gestion des réseaux sociaux, envoie d’infolettres, conception des cours en ligne…)

Il y a un mois, j’ai lancé le réseau des femmes congolaises en affaires, un groupe sur Facebook qui a pour mission de réunir les femmes entrepreneures afin de s’entraider, se motiver, partager, s’inspirer et d’inspirer.

Bien que je fasse face à certains défis, le plus gros défi reste toujours la conciliation travail-famille, trouver les astuces, la bonne méthode, avoir une bonne gestion du temps pour réussir cette conciliation.

Anitha Kapinga

GLM : Vous êtes gestionnaire de la plateforme PROFESSION : ENTREPRENEUR, pouvez-vous nous dire en quoi consiste cette plateforme ?

A.N : Profession : Entrepreneur est une plateforme destinée à promouvoir le virage web aux entrepreneurs et à ceux qui veulent se lancer dans l’entrepreneuriat. Nos services consistent en un accompagnement personnalisé à l’activité de l’entrepreneur quant à l’utilisation d’Internet et surtout des réseaux sociaux. Profession : Entrepreneur s’attelle aussi à informer, à motiver et à former les entrepreneurs toujours sur l’utilisation du web. Internet a provoqué l’avènement des métiers qu’on appelle les métiers du web ou le business en ligne et nous, nous nous sommes donné aussi comme mission à travers la plateforme d’informer et d’accompagner tous ceux qui veulent se lancer dans l’univers du business en ligne.

Suivez Ladies Talk en cliquant sur ce lien https://www.youtube.com/watch?v=KCBDCYpE8uA&t=5s

GLM : Selon vous, quel est l’apport du numérique dans la croissance d’une entreprise ?

A.N : Je suis convaincue que la présence d’une entreprise sur Internet est impérativement nécessaire. Internet a réduit la distance entre l’entreprise et ses clients potentiels. La notion de temps n’existe quasiment plus, les ventes se font le jour comme la nuit peu importe sur quel fuseau horaire on se trouve. Pour moi Internet est une manne pour un entrepreneur et ça serait dramatique de ne pas saisir cette opportunité. Il est arrivé dans l’exercice de mes fonctions d’ajointe virtuelle de travailler avec des clients à Abidjan, à Conakry, Antananarivo, Kinshasa à part ceux résidants sur le même territoire que moi. Internet et la technologie me permettent d’avoir des clients de partout au monde et tout cela dans le confort de ma maison. Il est toutefois important de souligner que pour connaître une croissance grâce à l’apport numérique dans une entreprise, celle-ci doit mettre en place des stratégies marketing efficaces selon le domaine dans lequel l’entreprise évolue.

Profession : Entrepreneur est une plateforme destinée à promouvoir le virage web aux entrepreneurs et à ceux qui veulent se lancer dans l’entrepreneuriat. Nos services consistent en un accompagnement personnalisé à l’activité de l’entrepreneur quant à l’utilisation d’Internet et surtout des réseaux sociaux.

Anitha Kapinga

Visiter le siteweb : http://www.professionentrepreneurs.com

GLM : Vous dirigez actuellement le Réseau des femmes congolaises en Affaires (RFCA). Quels sont vos objectifs et comment devenir membre de ce réseau ?

A.N : En tant que femme, mère et entrepreneur, je me suis buté quelques fois à quelques difficultés, je fais continuellement face à des défis par rapport à ma réalité de femme, épouse, mère et entrepreneure c’est alors que j’ai pensé qu’un groupe ressource de femmes vivant les mêmes difficultés et défis viendrait sûrement alléger nos quotidiens grâce à l’expertise de chacune dans le groupe donc l’objectif est l’entraide entre les membres. Pour devenir membre il faut juste réunir ces deux critères : être congolaise et entrepreneure.

GLM : Vos ambitions sont claires sur le plan national, qu’en est-il au niveau panafricain ?

A.N : La plateforme Profession : Entrepreneur propose ces services pas seulement en RDC mais aussi dans quelques pays africains francophones qui sont :

  • Le Congo (Brazzaville)
  • Gabon
  • Cameroun
  • Côte d’Ivoire
  • Sénégal
  • Benin
  • RCA
  • Tchad
  • Togo
  • Niger
  • Madagascar
  • Guinée équatoriale
  • Guinée
  • Comores
  • Burundi

GLM : Quels sont vos challenges au quotidien ?

A.N : Bien que je fasse face à certains défis, le plus gros défi reste toujours la conciliation travail-famille, trouver les astuces, la bonne méthode, avoir une bonne gestion du temps pour réussir cette conciliation.

GLM : Que pensez-vous de l’état actuel de l’entrepreneuriat féminin en RDC ? Et en Afrique ?

A.N : Je pense que la RDC et l’Afrique est en train de vivre une révolution par rapport l’entrepreneuriat féminin et que généralement quand une femme se tient debout, les choses se replacent.

Rejoignez le réseau des femmes d’affaires congolaises en cliquant sur ce lien : http://Groupe RFCA: https://www.facebook.com/groups/femmescongolaisesenaffaires

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.